Les rayures, pour le bord de mer, vous avouerez que c'est cliché... Mais la fabrication de cette robe était programmée pour ces vacances. Parce que même si c'est cliché, j'assume!

Une petite semaine de vacances en bord de mer, là où je sais que j'oublie tout, et à la fois, je réfléchis à beaucoup de choses (oui je suis une fille bizarre....). Une semaine à traîner, flaner, bien manger, dormir, profiter.

Un de mes petits bonheurs de bord de mer, c'est d'attendre le retour de mon plongeur de mari. N'y voyez pas là la Desperate Housewive. Voyez-y plutôt le bonheur de ce petit moment de solitude. C'est devenu un petit rituel adoré. Un bon bouquin/tricot/ crochet, un bout de banc en bord de mer, un coin de sable sur une plage, un chocolat chaud sur une terrasse du port. Je savoure, profite du soleil, regarde les gens passer, seule avec mes réflexions. Et j'aime ça, vraiment.

**********

Patron comme cette robe, je continue mes robes de jogging, comme dirait mon Jujudemari: Plantain pour le haut, Sureau pour le bas, de chez Deer and Doe. Toujours selon le tuto de base de Paunnet, sans mettre d'élastique (mais peut-être que je devrais, sur les suivantes, je regrette de ne pas l'avoir mis)

Tissu rayé rouge en stock depuis des années ( je dirais bien qu'il vient de Bretagne, Valérie, non?), Jersey bleu marine, restes d'une Datura de Deer and Doe, jamais bloguée.

Gros noeud pour donner une petite touche de jenesaisquoi en plus. Ruban vintage de brocante. Petit croquet sur les manches et plusieurs lignes de couture d'une couleur contrastée.

Photos du matin pas réveillée, mal coiffée (j'ai des problèmes capillaires décidément)

DSC00144

DSC00145

 

DSC00146

DSC00149

DSC00151