Aujourd'hui, j'ai enfilé une robe, des collants, et des chaussures de fille. Mais je n'ai pas mis de noir sur mes yeux.

Aujourd'hui, j'ai emporté ces lettres et ces photos et je suis venur te faire un dernier bisou. Tu étais froid, mais beau avec ton kilt et ton presque sourire. Heureusement, je n'avais pas mis de noir sur mes yeux.

Aujourd'hui, je me souviens du père que tu as été. De tous ces moments passés ensemble.

Aujourd'hui, je veux dire à tous comme tu t'es battu jusqu'au bout. Je veux leur dire aussi ma satisfaction de t'avoir accompagné jusqu'à la fin.

Aujourd'hui, j'ai vu ces gens venus de partout pour toi. J'ai vu ma famille décimée par ton absence à jamais.

Dans cette chanson de Noir Désir que tu aimais tant " Le marchand de sable est passé / Nous on garde un oeil éveillé / Ô la peur, ô le vide (...)"..... le vide. Tout est là.

Aujourd'hui, je n'avais pas mis de noir sur mes yeux, mais pour toujours dans ma tête.

Au revoir papa.

DSC_0895Crédit photo Edwige de Nac